slogan

"Never stop exploring"

lundi 31 octobre 2011

Voyage en famille sur le toit du Monde!!!

Juillet 2011-Manali to Leh- Transhimalayan Road- Indian Himalayas.

On the Road...Sur la route versLeh!!

Du 15 au 21 juillet 2011, toute la petite famille de Top Rock Adventures s'est lancée sur la transhimalayenne depuis Manali à Leh en Aller-retour.

¨Partis à 6hrs du matin depuis le Bureau de Top Rock Adventures, il nous aura fallu 11hrs pour traverser le Rohtang Pass qui se trouve seulement à 37km de notre point de départ. Le col culmine à une altitude de 3936m. La route est totalement détruite et recouverte par 70cm de boue. Le passage appelé Rani Sui est le pire. Un gigantesque glissement de terrain à complètement « balayé » la route, ce qui rend cet endroit très technique à la conduite. En gros il ne faut pas mollir dans la montée au sinon, la boue faisant succion, la voiture se retrouve totalement engloutie dans ce magma gluant.
De l’autre côté du col, la route devient plus « soft » mais certains passages restent encore très techniques et à fleur du précipice. Une erreur de conduite et le drame est là !
Cette route est la « Transhimalayan National Highway, NH21 ». Je l’ai déjà parcouru mainte foi en moto. Mais cette foi c’est avec toute la famille.
Arrivé à Keylong après une grosse journée au volant nous avons fait une halte dans une « guest house » plutôt sympa avec des propriétaires très accueillant.

Le lendemain matin nous avons repris la route tôt en direction de Pang, 4600m.
Après 8hrs de conduite nous avons atteint le lieu dit « middle road highway » où nous avons planté notre camp pour la nuit.
Les filles, Lola, Djoty et Lisa, la petite amie russe de Lola, voyagent depuis deux jours sur le toit de la voiture en se tenant à des sangles. Elles adorent et se font de belles montées d’adrénaline. Perchées sur les bagages sanglés sur la galerie de la voiture elles découvrent et admirent les immensités des plateaux  himalayens.
La nuit a été fraîche mais reposante bien qu’à cette altitude le sommeil est très léger.
Le troisième jour est une des parties la plus excitante. Nous traversons l’un des ces hauts plateaux himalayen culminant à une moyenne de 4700M et s’étirant sur plus de 65km. Un paysage grandiose sur le toit du monde. Les nuages touchent les sommets et prennent des couleurs incroyables dans les tonalités d’ocres. Ma fille Djoty, me dit « Papa si je saute j’attrape les nuages ! ». Les flans des montagnes sont recouverts par des éboulis très fin de plus de 2000m de hauteur, comme si un géant avait saupoudré le tout ! Les sommets dominent le paysage en maître des lieux, nous nous sentons très petit ! La halte de quelques heures à Pang a été salutaire. Un peu de repos. Reparti de Pang nous attaquons la montée du col du « Taglanla »5300m. Au pied du col nous croisons 2 auto-stoppeurs pommés, en transes, sans eau ni nourriture. Je les embarque dans la voiture. A 200m de dénivelé en dessous du col leurs sacs à dos se décrochent de la galerie. Je m’arrête, m’empresse de sauter sur le toit pour refixer tout cela. Je saute et rentre vivement dans la voiture reprenant la conduite.
Après quelques secondes, je perds totalement connaissance et je m’effondre sur le volant. Ma femme Sandrine se précipite sur le volant pour contrôler la direction de la voiture sur cette route complètement défoncée et étroite. Par chance Sandrine maîtrise le véhicule et je reprends mes esprits sans trop savoir ce qui m’est arrivé ! En revenant à la réalité je me demandai qui étaient ces deux personnes dans la voiture et ce qu’elles faisaient avec nous. J’étais dans mon état à demi conscient, très préoccupé par ma montre, l’heure et l’altitude. Plus tard nous ferons un « stop » au col histoire de tout remettre dans l’ordre…
Lorsque vous vous situez à 5300m d’altitude vous ressentez très fortement que vous êtes sur le « toit du Monde ». Le regard parcours l’horizon infiniment jalonné par des sommets tout aussi haut les uns que les autres. Tachetés par des névés les versants en contre jour prennent des allures de flans de vache de Normandie! Un jeu de couleur à la palette infinie balaye  ces paysages grandioses.

Sandrine se met au volant et nous reprenons la route en direction de Leh, capitale du Ladakh. La descente du col est très sinueuse épousant toutes les formes et vallons de la montagne. A certains endroits, des « shorts cuts » sont possible mais très dangereux. Leurs pentes peuvent avoisiner plus de 60° ! Sandrine est une experte de la conduite sur terrains accidentés après tant d’années d’expériences et d’anecdotes sur les routes les plus hautes du monde ou à travers les déserts arrides du plateau du Thar ou du Nord de l’Afrique
..
Plus bas, au pied du col, la route chemine à travers des lamelles de rocher verticales, stratifiées qui descendent le long du flan des montagnes pour venir mourir dans le lit de la rivière. La roche est verte émeraude tranchée par des coulées rouge ocre, un véritable festival de couleurs. La rivière éclate de lumière et rajoute une touche de fraîcheur et d’humidité au milieu de ce paysage sec et minéral.
Au bout de 50km de lacets et de passages plutôt incertains en fond de vallée, nous rejoignons la vallée de l’Indus qui arrive de l’Est, depuis la Chine où la rivière prend sa source.
L’Indus tranche par son vert émeraude, le ciel bleu azur qui couvre ces hauts plateaux du Zanskar !

Arrivé à Leh, nous recherchons nos amis Vaibhav et Lydia qui sont installé sur Leh depuis deux années.

Nous en profitons pour faire une petite  session escalade dans leur salle, la plus haute du monde !!
Tôt, le lendemain matin, je parts faire un footing et m’enfonce dans le vieux Leh qui se réveille tranquillement. Les fumerolles des petites shopes de thé apportent une touche mystérieuse aux étroites ruelles.

Le château qui domine Leh est majestueux. Il change de couleur en fonction du soleil !!!

Deux jours surplace et nous reprenons la route retour en direction de Manali.
Nous décidons de prendre le temps de se poser tout au long de la route.
Après quelques heures nous bifurquons vers le lac du Tso Khar situé de l’autre côté du col du KardungLa (5300m) qui avoisine les 4485m.
Le Tso Khar est un lac d’eau salé et une importante réserve Ornithologique.
C’est un refuge pour les espèces migratrices et un garde mangé. Le lac, rempli de krills (petite crevettes)  tourne au rouge selon l’orientation du soleil. Il peut être entièrement blanc immaculé, du à l’importante concentration de sel.
Les filles sont totalement subjuguées par la beauté des paysages, la diversité et le nombre d’espèces d’oiseaux. L’eau étant chauffée par les rayons puissant du soleil, invite nos filles à se baigner. L’odeur concentrée de l’iode nous rappelle nos belle Mer Méditerranée.

Nous plantons  les tentes au bord du lac, un peu en retrait. Les filles collectent du bois et des bouses de chevaux sauvages pour faire un feu. Le soir les quelques nuages viennent caresser les sommets autour de nous, les couleurs chaudes éclatent sur le lac lui donnant tantôt une coloration mauve foncée et tantôt une coloration rouge vif !!

Sandrine s’affère à faire chauffer le dîner, les filles jouent et sont heureuse dans ce magnifique berceau paisible.
La nuit est courte à ces altitudes. Nous ne dormons pas très bien.
Au petit matin, en regardant au travers de la fenêtre de notre tente nous apercevons ces majestueux oiseaux migrateurs indiens. Echassiers haut perchés sur leurs deux pattes, ils sont les plus grands oiseaux indiens et font parti des plus grandes espèces au monde, le ----.Nous les observons aux jumelles.
Les oies rousses nous offrent un véritable bal dansant sur fond de ciel bleu impénétrable.

Finalement après plusieurs heures d’admiration et un bon petit déjeuné, les filles grimpent sur le toit du Toyota et nous reprenons la route…la piste ! Elle sillonne au travers de gigantesques plateaux arides. La conduite n’est pas aisée car il faut éviter les pièges à sable pour ne pas rester ensablé. Nous croisons des nomades et des troupeaux de chevaux sauvages. Les filles sont dans un état hilare.
Elles parcourront la totalité de la route retour sur le toit de la voiture…un nouveau sport est naît… le « Roof  Top Car Riding » !!!

Le soir, après 8hrs de conduite nous arrivons à Key long, ville située dans la vallée du Lahaul. On s’installe dans une Guest house pour la nuit.
Au petit matin nous repartons en direction de la ville de Koksar située au pied de la face nord du col du Rohtang.
Le plus dur reste à faire…retraverser le col par une route recouverte par 70cm de boue !!
Finalement, nous arriverons vers14hrs à « Top Roc Garden Café »notre restaurant avec la tête remplie d’images et de couleurs, le corps remplie de sensations exceptionnelles.

Une expérience unique, à ne pas manquer !!

Jeanluc Jubert.

"Some Pictures..."




National HighwayNH21

Riding on the Roof of the car

Jubert's Mafia!!



Djoty


 The red tong girls gang!!

Leh City

Contrast!!

Holy stone

Ché Gompanear Leh

Inside the ChéGompa Library




Vieaw fromTaglanla Pass over Indus Valley


Alt.5208m!!

Tso Khar Lake

Setting up the Camp

Salty lakeand water

Smallest shrimp sitting at 5000m altitude!!

Daughter and Mother...Love!

GoodMorning on the top of the world!


Explorations!!!

Djoty at Beach!

Lola.

Daughter and Father

Baralacha Pass.



On the road...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget